Association : "Nous Français Issus de l’Immigration..."
Association - loi 1901 - Préfecture des Yvelines - Ordre N°0783013109
Rabah Labied
161, Boulevard Jean-Jaurès
78800 Houilles
Port : 06 64 47 34 85
Fax : 01 61 04 07 16
Destinataire : Madame Leila AICHI, Sénatrice de la ville de Paris.
Objet : Lettre de protestation à Madame Leila AICHI, Sénatrice de la ville de Paris.
Madame la Sénatrice,
En ma qualité de Président d'une association française, regroupant un nombre important de Français d'origine étranger, et ayant appelé lors des élections législatives et sénatoriales à voter, à encourager, et à soutenir les candidatures de ceux, et celles qui sont candidat issus de la minorité. J'avais fièrement appelé à soutenir votre candidature, comme sénatrice à Paris.
Aujourd'hui, je suis très choqué par vos propos envers le Maroc, grand ami et frère du peuple français.
Je vous exprime ma profonde indignation face à l'opération de propagande menée samedi par vous, en faveur des thèses du Polisario dans l'enceinte du Sénat.
Cette réunion, largement publier par des journaux algériens, comme Al Watan et d'autre, ne peut que rendre les relations Algéro-Marocain encore plus complexe, et vise volontairement à l'instabilité du Maroc.
Madame la Sénatrice,
J'aurais aimé du fond de mon coeur que cette réunion organisée de la part d'une ressortissante franco- algérienne, soit une réunion qui encourage à rétablir les relations Algéro-Marocain que nos grands-parents ont toujours su préservées.
La France nous a donné toutes les chances de pouvoir réussir, et participer dans les instances politiques de ce pays. Il est très dommage, est très triste que cette chance, ainsi que nos énergies, ne soit pas utilisés dans le bon sens.
C'est à dire inciter et encourager les deux pays frères, (le Maroc, et l'Algérie), à être unis au lieu d'être divisé, comme fut le cas de votre soutien à des séparatistes samedi dernier au Sénat. Des séparatistes qui souhaitent à tout prix l'instabilité d'un pays frère, et ami à la France, qui est le Maroc.
Que diriez- vous Madame la Sénatrice, si les Kabylie, demande demain à l'Algérie son indépendance?
Que diriez-vous si demain les basques, ou la région Catalogne, demandent à l'Espagne son indépendance?
Que diriez- vous si les bretons, les corses, les normands, demandent à la France leurs indépendances.
Certes vous aller me dire, que chacun à ses opinions politique, et que j'ai le droit de m'exprimer comme je veux. Mais dans ce cas, allons soutenir tous les séparatistes du monde, et changer la carte géographique de chaque pays...
2
Chère Madame,
J'ai eu l'occasion de voyager au Maroc et en Algérie, où je garde de très bon souvenir de la fraternité et de l'amitié qui régnait entre les deux peuples à cette époque.
Maintenant, à chaque fois que je visite ces deux pays j'ai les larmes aux yeux. Il suffit de voir comment les familles qui habitent la zone frontière, (Maghniyya, Oujda, côté Saïdia), comment sont séparés par un simple petit fleuve, comme des prisonniers de guerre. Chacun regarde l'autre membre de sa famille à cent mètres, mais sans pouvoir ni lui parler, ni l’embrasser, ni s'approché de lui.
Militer pour l'excellence des relations Algéro-Marocain, et faciliter la vie des familles, et leurs transites, en incitant les dirigeants à la raison et à l’ouverture des frontière entre les deux pays, voilà un exemple de combat noble, que chacun de nous a le devoir de faire.
Faut-il rappeler, que les frontières entre les deux pays sont fermées depuis des années, pour la seule cause que l'Algérie ne souhaite pas que le Maroc récupère son Sahara.
Chère Sénatrice,
Etre membre d'un groupe d'amitié Franco-Marocain, et en même temps critiqué la souveraineté territoriale du Maroc, c'est tout à fait chose contradictoire.
D'ailleurs, je me demande même si votre soutien à des séparatistes de Polisario, est- il un acte venant d'une élue française, ou une citoyenne algérienne, puisque vous êtes fier de poster les articles de la presse algérienne sur votre blog d’élue Française, (leilaaichi.eelv.fr/).
Lorsqu'on représente la France, en général, en soutien sa politique à l'Etranger. Lorsqu’on est membre d'un groupe d'amitié Franco-Marocain, on respecte ce pays, et on s'engage à respecter les membres de ce groupe d'amitié.
Chère Sénatrice,
Comme je viens de vous de l'écrire, la France ce pays que j'aime autant, nous a donnés la chance, et les moyens de réussir. Etre contre l'avis de ce pays, même politiquement vis à vis à sa position du conflit du Sahara Marocain, pour moi, est un geste de non reconnaissance envers la France, et qui ne fait qu'envenimer les relations entre deux pays frères, le Maroc et l’Algérie.
J'ai toujours essayé à travers mon blog, mon militantisme associatif, et même à travers mon Facebook, à jouer mon rôle et mon devoir pour que renaisse la fraternité, et l'amitié entre les deux peuples algérien et Marocain. Je me souviens toujours du voyage que j’ai effectué avec la Sénatrice Française d’origine algérienne, Madame Alima Boumediene dans ce sens.
Aujourd'hui, je suis un peu découragé, et triste par votre geste envers d’un pays frère et ami de la
France.
Je vous prie de croire, Madame la Sénatrice, en mes sentiments les plus respectueux.
Fait à Paris, le Mardi 5 Février 2013.
Rabah Labied
Militant du Parti Socialiste Français,
Président de l’Association Française
Membre de l’Association Française des Victimes du Terrorisme