Des responsables du "polisario" s'adonnent au trafic international de drogue (Akhbar Aden Net)

Aden,  Le site électronique "Akhbar Aden Net" souligne que les réseaux de trafic international de drogue ont connu ces derniers temps un regain d'activités dans la région du Sahel, par l'intermédiaire de trafiquants appartenant à "la direction du polisario", en connivence avec des criminels d'autres nationalités.

Cette nouvelle donne a favorisé l'essor du trafic de tous genres (trafic de drogue, des êtres humains, commerce illicite des aides humanitaires) et contribué à la propagation du terrorisme dans la région.

"Le polisario" a été démasqué face au monde comme étant une simple bande criminelle qui se sert des sahraouis comme couverture pour exécuter ses basses besognes, indique le site.

Il cite les propos d'experts et analystes politiques qui affirment que "le polisario" a tissé des relations solides avec les groupes islamistes et est devenu un pourvoyeur d'armes de "l'Organisation Al Qaïda pour le Maghreb islamique" (AQMI), voire des groupes armés en Algérie.

Ceratins membres de la direction du "polisario" participent désormais à la planification et la mise en Âœuvre des opérations terroristes de l'organisation Al Qaïda, précise la même source.

Ces experts et analystes politiques considèrent que l'état de déliquescence que connaît le "polisario" rend ses éléments dangereux pour la stabilité de la région.

Selon le site, qui se réfère aux mêmes sources, la connivence entre "le polisario" et "l'Organisation Al Qaïda pour le Maghreb islamique" s'explique par la convergence de leurs intérêts. D'une part, l'AQMI cherche à étendre sa sphère d'influence dans la région alors que le groupe séparatiste aspire à tirer profit de l'appui financier fourni par les groupes islamistes extrémistes pour reconstituer ses bases laminées par trente années de promesses mensongères.