Plusieurs acteurs de la ville de Laâyoune ont exprimé leur ferme condamnation des agissements irresponsables de la dénommée Aminatou Haidar, soulignant qu'en reniant sa nationalité marocaine elle a déclaré la désobéissance aux valeurs auxquelles est attachée sa famille qui est connue, au fil de l'histoire, par son attachement au trône alaouite et à l'unité nationale.

Ces acteurs ont dénoncé, dans des déclarations à la MAP le comportement provocateur de Haidar à l'aéroport de Laâyoune, notant que cette attitude constitue une offense aux sentiments des Marocains en général, et aux habitants des provinces du sud en particulier.

La famille de Haidar, qui est connue pour son patriotisme, a toujours été Marocaine, son grand-père "était pacha de la ville de Tarfaya et son oncle occupe actuellement le poste de pacha par dahir de feu SM Hassan II, de même que son père était résistant", a indiqué Ibrahim Douihi, l'un des notables de la tribu Zerguiyine d'où est originaire Haidar.

Et d'ajouter que Aminatou "qui perçoit un salaire mensuel du trésor de l'Etat marocain a dépassé avec ses agissements (le polisario) et a dévoilé la réalité de l'Algérie qui la manipule pour servir ses intérêts selon un agenda clair".

"Aminatou doit voir un psychiatre parce que ce genre d'agissements irréfléchis ne peuvent émaner d'une personne jouissant de toutes ses facultés mentales", a-t-il dit.

Il a noté que Aminatou qui "a refusé de remplir les formalités d'usage à l'aéroport et renié sa famille et sa patrie doit, au cas où elle veut retourner au Maroc, déclarer à l'extérieur du pays qu'elle est Marocaine et qu'elle est la fille de Ali Ould Ahmed Hidar de la tribu nationaliste Zerguiyine et dénoncer les agissements de l'Algérie".

De son côté, le président de l'association des portés disparus du "Polisario", M. Dahi Akay, a fait part de sa vive condamnation de la position séparatiste de Aminatou surtout qu'elle appartient à sa tribu (Zerguiyine), qui est connue pour ses positions patriotiques.

Il s'est interrogé si Aminatou Haidar était vraiment un défenseur des droits de l'homme, elle devrait interpeller la direction du Polisario sur le sort de plus de 800 sahraouis, dont 25 jeunes de sa tribu perdus dans leurs geôles. M. Akay a ajouté, dans ce sens, que "si Aminatou se réclame sahraouie elle a l'obligation de chercher tous les portés disparus dans les geôles du (Polisario), faisant remarquer que les dernières activités de Haidar démontrent, à n'en pas douter, qu'elle est à la solde du "Polisario" et de l'Algérie en vue de porter atteinte à la nouvelle dynamique que connaît la région".

"Ni le (Polisario) ni l'Algérie, ni Aminatou ne peuvent, avec leurs agissements, briser notre détermination à appliquer le plan intégré annoncé par SM le Roi Mohamed VI dans le discours de la Marche Verte, et qui constitue le véritable garant pour répondre aux aspirations" des habitants des provinces du sud, a-t-il affirmé.

De son côté, le président de l'association de l'unité et du développement pour la défense du droit des réfugiés des camps de Tindouf au retour, M. Ahmed Khor, a souligné que les déclarations de Aminatou Haidar sont une révolte contre sa famille qui est connue pour son patriotisme avant d'être un dénigrement au pays, relevant que les agissements de Haidar qui appartient, et elle le sait bien, à une famille marocaine est une révolte contre la loi".


Ses déclarations reflètent son niveau d'attachement à l'étranger qui manipule ses idées haineuses et séparatistes, a-t-il ajouté, avant de s'interroger sur la nature de sa position si demain les Sahraouis adhèrent à l'initiative marocaine d'autonomie, et comment elle va rencontrer sa famille et son pays.


M. Khor a précisé que l'intéressée adopte des positions hostiles à l'intégrité territoriale du pays, ajoutant qu'elle n'a pas tiré la leçon de ceux qui ont porté l'arme et des idées hostiles et séparatistes à un certain moment avant qu'ils ne se rendent compte de l'existence d'une seule patrie qu'est le Maroc et y sont retournés en réponse à l'appel royal "la patrie est clémente et miséricordieuse".


Le président de l'amicale des défenseurs des droits de l'homme au Sahara, M. Baba Mbara, a indiqué pour sa part que les déclarations de Aminatou Haidar constituent une trahison manifeste à son identité nationale et à sa famille, qualifiant ses actes de comportement s'inscrivant dans le sillage des manÂœuvres ourdies pour le compte de parties hostiles à l'unité territoriale du Royaume selon un agenda bien défini.


Aminatou Haidar, et avec elle certains individus, exploitent le dossier des droits de l'homme et fournissent à des organisations internationales des informations fausses sur la réalité des droits de l'homme dans les provinces du sud pour comploter contre l'unité territoriale du Maroc et servir les intérêts des ennemis de ce pays, a-t-il dit.


Il a souligné la nécessité du respect de la loi, surtout que le discours royal à l'occasion de la Marche Verte a appelé à contrecarrer toute atteinte à la souveraineté de la nation, ajoutant que "Aminatou ne peut nous convaincre avec ses idées et ses positions d'autant plus qu'elle sert les intérêts de parties hostiles au Maroc.


Le président de l'association pour l'unité, le développement et les droits de l'homme, M. Sabouih Dah Mohamed, a indiqué que Aminatou, en reniant sa patrie, a renié le père, l'origine, le trône, la tribu, l'histoire et la société.


Il a relevé que celui qui renie ce pays et ne respecte pas sa souveraineté doit être traité comme un traître comme c'est le cas dans les autres pays du monde, exprimant son rejet de l'exploitation de la défense des droits de l'homme en complicité avec un pays étranger pour véhiculer une certaine position politique et porter atteinte à l'intégrité territoriale du Maroc.


Il a exprimé à cette occasion sa fierté de l'ouverture et de la liberté d'expression et du climat de démocratie et des droits de l'homme dont jouissent les Marocains, appelant à s'attaquer à ceux qui ne respectent pas la souveraineté nationale et ses valeurs sacrées